Batasuna

Publié le par Jean-Christophe BOUISSOU

RAUTAHI condamne sans ambiguïté la participation du Gouvernement de la Polynésie française à travers son ministre de la mer, Monsieur Kaitapu MAAMAATUAIAHUTAPU, au meeting international organisé par le mouvement indépendantiste basque espagnol BATASUNA, mouvement déclaré illégal dans son Pays pour cause de soutien aux réseaux terroristes.

 

L’excuse de grande naïveté invoquée par le Ministre pour expliquer sa participation à ce meeting prévu de longue date est irrecevable.

Le financement de ce déplacement ministériel sur les deniers publics polynésiens est, par ailleurs, inadmissible.

Cet épisode rappelle à tous les polynésiens que le TAVINI HUIRAATIRA, principale composante de la majorité UPLD, comporte en son sein une importante branche dure.

 

Cette branche regroupe des personnes pour lesquelles tous les moyens sont légitimes pour parvenir à l’indépendance, y compris l’usage de la violence, comme cela se passe malheureusement en Espagne.

Le chef de cabinet du ministre en cause qui est également son cousin, Monsieur Vito MAAMAATUAIAHUTAPU, lui aussi présent au meeting espagnol, a depuis de nombreuses années établi des liens avec des organisations terroristes.

Ces organisations ont été incriminées dans des attentats ayant coûté la vie à nos concitoyens, et notamment à une polynésienne, hôtesse de l’air sur le vol UTA ayant explosé au dessus de la Libye.

La Polynésie française doit demeurer étrangère à ces organisations politiques violentes et destructrices.

RAUTAHI appelle la population au rejet de toute forme de violence et à la vigilance face à la tentation de radicalisation du mouvement indépendantiste polynésien.

 

Jean-Christophe BOUISSOU

Télécharger le communiqué au format Acrobat Reader.


 

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article