MEETING TO TATOU AIA A PUNAAUIA

Publié le par cellule Communication

Mesdames, Messieurs, Chers Adhérents,

Après ARUE, nous vous informons qu'un meeting avec TO TATOU AIA se tiendra à PUNAAUIA ce mardi 4 décembre 2007 à la Mairie à partir de 19H30.

Venez nombreux.

La cellule communication

Publié dans Archives RAUTAHI 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claude 25/02/2008 06:29

Bonjour à tous,je n'ai pas l'habitude de m'exprimer quant à mes choix politiques. Mais j'avais grand besoin de lâcher tout ce que j'avais en moi !! En effet je suis choquée, choquée par l'élection de Mr Flosse pour la présidence. Ils n'ont, lui et ses collistiers, aucune dignité, aucun respect de la parole donnée mais surtout aucun respect envers le peule qui a largement exprimé son ras-le-bol envers cet homme qui, certes, a fait beaucoup pour la Polynésie mais combien même il est temps de passer la main à la nouvelle génération. Cela démontre bien que cet homme est assoiffé de pouvoir. Il ne supporte pas le fait de transmettre la gouvernance aux nouveaux. Honnêtement je suis soulagée de savoir qu'il y a une marche la semaine prochaine, j'irai avec mon mari et ma fille car j'estime que c'est grave, voire très gravede constater que le pouvoir est confisqué. Pour qui se prennent ces hommes sans valeurs morales pour donner cette image négative de nous ?? que dire d'Oscar Temaru ??? Mon Dieu c'est lamentable, pour résumer, je préfère dire "no comment" car je suis effarée ...Voilà, petite question de Moorea : comment cela va se passer pour la marche de samedi 01 mars 08 pour ceux de Moorea, RDV directement à l'assemblée, ou devons-nous marcher d'un point bien précis ???J'attends impatiemment vos réponses !! je crois qu'on a besoin d'être rassurés ....allez vive To tatou aia claude de Moorea

Moe Arii 04/02/2008 23:01

l\\\'upld a distribué toute la matinée de samedi 2 février 2008 dans toute la ville - extrait à consulter : www.megisfrance.fr  - un tract datant de janvier 2006 (donc 2 ans déjà) sur les mises en examen de l\\\'affaire anuanuararo, achat de l\\\'atoll de Robert Wan, l\\\'ami intime et financier politique de Gaston Flosse. Sur ce tract qui a modifié par l\\\'upld, seul apparaît  le nom entier  de "Gaston Tong Sang"  et  des  X   ... à la place de Gaston FLOSSE et Edouard FRITCH,  alors que seuls  les prénoms figurent sur le document officiel , il n\\\'apparait nulle part  de nom de famille :  X..... Edouard, Y.... ..Gaston, Z...... GastonPosez-vous la question, comment se fait-il que l\\\'UPLD ne mentionne pas  le nom de Gaston FLOSSE, ni d\\\'Edouard FRITCH car c\\\'est lui qui avait présidé (vice-président)  à ce conseil des ministre pour approuver l\\\'achat de cet atoll au prix de 850 M....GTS n\\\'a fait que acté l\\\'achat par un arrêté en tant que ministre des affaires foncières, achat approuvé donc par tous les ministres présents à ce conseil des ministresSavez-vous pourquoi Georges PUCHON, ministre des finances à l\\\'époque, n\\\'a pas été mis en examen, ni inquiété par le tribunal  pour avoir payé cet achat de 850 M ?Tout simplement parce que Puchon n\\\'a pas hésité, pour sauver sa peau, à déclarer au juge que c\\\'est sur ordre du président Flosse qu\\\'il a payé cette transaction et il s\\\'en est sorti, s\\\'il ne l\\\'a pas fait comme gts, puchon est aujoud\\\'hui mis en examen aussi.Pourquoi, nicole a démissionné de son ministère du tourisme, comme elle l\\\'a dit à RFO, c\\\'est que  Flosse veut qu\\\'elle fasse une opération financière illégale de 50 Millions à prélever du budget du gie tahiti tourisme,  pour la campagne de Chirac;  sa remplaçante brigite vanizette, elle l\\\'a fait, ce qui explique elle est toujours auprès de Flosse.

Jean-Christophe BOUISSOU 14/02/2008 01:29

Bonjour à tous, L'affaire anuanuraro fait des émules !  Attention cependant à faire le tri dans les infos qui sont diffusées. Le document distribué dernièrement fait l'objet de coupes de texte significatives qui modifient sérieusement le sens même du texte...avec des omissions volontaires des noms de personnalités concurrentes !! no comment.Les raisons de la non mise en examen de G.Puchon ne sont pas non plus exactes. Monsieur G.Puchon n'a simplement pas de responsabilité directe dans cette affaire.  Dans tous les cas, RAUTAHI défend des valeurs de transparence,  il souhaite que toute la lumière soit faite sur ces affaires mais que la justice soit la même pour tous.

marama 22/01/2008 00:24

Ia ora na
Comment vous JCB avez vous pu vous allié à GTS qui est poursuivi en justice pour ANUANUARARO. Vous êtes mieux que lui pourquoi vous sous estimé. Vous allez me répondre que c'est pour l'intérêt général mais c'est dangereux de mettre une telle personne à la tête de notre pays à moin que vous ne pensez pas à nous mais à votre intérêt personelle.

pierre CHALOT 12/12/2007 09:24

Comment pouvez vous faire une liste avec Emile VERNAUDON dont la seule defense de ces avocats et les medias se resume a c est un malhonnete 140 millions voles ou dilapides en moins d un an;mais il y en a plein d autres en Liberte....
comment pouvez vous vous associer avec Hiro TEFARERE qui crit aux armes citoyens contre la justice de la Republique.
Comment pouvez vous vous associer a Joinville POMARE qui prend les armes a feu? et ses amis Pito et les autres qui seraient mieux avec le TAVINI comme Royalistesnostaliques et ennemies dela republique Francaise.
On s est reuni pour voter la confiance retrouvee a JC BOUISSOU a l unanimite et on s est retrouve autour de nos valeurs fondatrices.
Que deviennent ces valeurs si l on s associe sur une liste avec les voleurs pour etre elu mis elu pour quoi faire......
La societe Polynesienne avec ses jeunes Diplomes ne permet elle pas de faire une liste Competente et Propre pour un avenir dans la Liberte et les bonnes moeurs pour une Polynesie continuant on chemin vers la Prosperite dans la Republique FRANCAISE...

Jérémie-Rautahi 13/12/2007 22:31

Bonjour  Pierre,
Biensûr ces évènements très médiatisés touchent l'alliance To Tatou Aia et profitent certainement aux autres groupes politiques.
1- Qui sommes-nous pour exiger d'autrui une ligne de conduite? Nous n'avons aucun droit sur les autres partis politiques, que sur le nôtre.
2- Nous refusons de juger: c'est le rôle de la Justice.
 Sachez qu'à Rautahi, nous ne cautionnons ni la violence, encore moins l'exclusion. Nous refusons d'ériger des boucs émissaires, comme le font certains partis, pour combler le vide d'un programme politique. Le fait est que les lynchages médiatiques n'ont jamais résolu les problèmes qui minent notre société.
Nous avons décidé d'outre passer les conflits antécédants qui peuvent marquer certaines personnalités publiques de To Tatou Aia; une seule chose importe aujourd'hui: le respect de l'accord que RAUTAHI a signé pour intégrer l'alliance autonomiste.
Notre objectif est "l'intérêt général avant l'intérêt particulier" et il est hors de question de cautionner indirectement le retour d'un gouvernement indépendantiste en refusant une alliance autonomiste qui, par un pacte clair et précis, défend des valeurs de transparence et de dépolitisation des services publics.
Les unions solides sont identiques au mariage: pour le meilleur et pour le pire. Nous connaissons nos partenaires et nous travaillerons ensemble, sans aliéner nos convictions et nos croyances.
Comprenez qu'en faisant alliance avec To Tatou Aia, nous n'en perdons pas pour autant notre propre identité politique, nous adhérons encore et toujours plus à notre charte de valeurs, que nous défendrons au sein de cette alliance.
Notre vision de l'avenir ne peut se concrétiser que dans la transparence. Notre campagne ne sera pas délatoire, mais constructive.
Laissons donc à la Justice le soin de gérer les évènements qui touchent les représentants du Aia Api. Ces évènements datent d'ailleurs du gouvernement TAUI et non pas du gouvernement Tong Sang.
En espérant avoir répondu clairement, je vous assure que RAUTAHI maintient le cap vers son projet de société en respectant sa charte des Valeurs. Oeuvrons ensemble pour le bien de notre pays et concentrons nous sur la Polynésie de Demain.
Jérêmie.