A Fanatea: Jean-Christophe Bouissou dans son jardin

Publié le par RAUTAHI

 

 Papeete, le 28 juillet2010

 

                                                 JEAN CHRISTOPHE BOUISSOU DANS SON JARDIN     

 

DSC00375.jpg

C’est un président enthousiaste et heureux de se retrouver parmi les siens qui est apparu hier soir, à deux encablures de chez lui : FANATEA. Quartier emblématique dont il n’est pas peu fier d’avoir été l’artisan de la réalisation et la reconstruction au profit de ses habitants menacés à l’époque d’exclusion par une opération immobilière.

 

C’est donc mama Christiane qui accueillait l’équipe du président de RAUTAHI sous la conduite de Christian TEURA organisateur de cette rencontre. Une trentaine de personnes avaient fait le déplacement, des visages bien connus du président Jean Christophe BOUISSOU qui s’est rappelé au bon souvenir de sa jeunesse où il venait en ces lieux livrer d’homériques « bataille » entre jeunes du quartier, le fameux « pre guerre » bien connu des anciens.

 

Mais la réalité a vite pris le dessus. Emma ALGAN 1ère vice présidente de RAUTAHI et représentante à l’APF prenait la parole. Elle a rappelé les faits marquants qui ont dominé l’actualité du pays depuis 2008, dénoncé l’irresponsabilité d’élus aveugles et sourds aux appels d’une population en désespoir minée par le chômage galopant et la misère qui déjà frappe à la porte de la frange la plus fragile de nos populations.

 

Lui succédant, Jean Christophe BOUISSOU a décliné devant l’auditoire captivé les grandes lignes du projet qu’il entend mettre en œuvre pour sortir le pays du marasme dans lequel il se trouve aujourd’hui. Ce projet passe :

·        Par l’émergence et le regroupement de femmes et d’hommes dont les compétences et le dévouement à la chose publique sont parfaitement ciblés en vue de la création d’un ensemble fédérateur où les mots AUTONOMIE et INDEPENDANCE seront remisés et dont nos populations dans leur immense majorité en a plus que soupées ;

·        Par un PROJET à échelle humaine mais ambitieux à l’horizon 2020 / 2030 ;

·        Par la participation de toutes les forces vives du territoire autour d’un programme rénové qu’il s’agit de relancer ;

·        Par le lancement d’un vaste projet de création d’une ville éco touristique de niveau planétaire.

 

Pour atteindre ces objectifs qui ne relèvent nullement de l’utopie, Jean Christophe BOUISSOU lance un appel à l’engagement de toute la communauté autour de ce projet. Pour réussir il faut que l’équipe qui arrivera au pouvoir aux prochaines élections soit portée par une très forte majorité. RAUTAHI y travaille activement. Il conclut son exposé en disant : « nous avons besoin de vous pour rebâtir notre ensemble ».

 

Laissant ensuite la parole à l’auditoire plusieurs s’élèvent pour dénoncer les difficultés de d’obtention de l’aide du pays, l’extrême précarité, la promiscuité galopante amplifiée par manque de logements neufs ou réhabilités en relation directe avec l’instabilité politique, que certains responsables et non des moindres évitent d’en parler faute de volonté et de vision politique sérieuse. Les récentes déclarations sur le referendum ou le grand Tahiti Nui dont la majorité de la population s’en fiche et s’en contre fiche. Les thèmes de l’emploi, du logement, de la solidarité, de la cherté de la vie  sont des constantes dans les revendications, elles constituent l’essentiel des interventions des participants.

 

Arrivé au terme de cette rencontre Jean Christophe BOUISSOU s’est engagé à tout mettre en œuvre pour faire repartir le fenua avec une nouvelle EQUIPE, un PROJET avec une VISION à moyen et long termes dont il vient de brosser les grandes lignes directrices.

Ma’uru’uru à FANATEA.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article