Le statut de "pays associé", une indépendance masquée.

Publié le par RAUTAHI

Jean-Christophe Bouissou a tenu à réagir, en tant que président de Ia Ora Te Fenua, aux propos du Sénateur Gaston Flosse qui se dit en faveur du statut de "pays associé". Or ce statut équivaudrait, pour notre pays, à l'indépendance. Est-ce vraiment la solution d'avenir pour notre pays? Nous vous transmettons le communiqué du président de Ia Ora Te Fenua:

La majorité bascule t-elle vers une politique indépendantiste ? C’est la question à laquelle la population est en droit d’obtenir une réponse suite à la déclaration de Gaston Flosse, l’homme fort de la nouvelle majorité, qui ouvre à nouveau le débat de l’évolution statutaire en se prononçant en faveur du statut de « pays associé à la France ».

La population doit savoir, en effet, qu’un pays associé est avant tout un pays indépendant et souverain.

Monsieur Flosse en souhaitant un régime d’association nous indique donc très clairement sa volonté d’une accession à la pleine indépendance de notre collectivité. Il n’ignore rien de cette condition qui lui avait été précisée, en son temps, par le Président Chirac.

Le groupe IA ORA TE FENUA affirme ici son attachement au statut d’autonomie au sein de la République française et s’oppose à toute évolution statutaire conduisant à l’indépendance de la Polynésie française.

Notre groupe s’interroge, de plus, sur la position du Président Tong Sang qui ne peut ignorer les ambitions indépendantistes de Gaston Flosse, son principal allié politique.

 

                                                                                                                     

 

 

                                                                                            Jean Christophe BOUISSOU

Président de IA ORA TE FENUA

 

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article