PSG: urgence & consensus de la Réforme, avant 2013!

Publié le par RAUTAHI

                                                                                  Papeete, le 8 juillet 2010

 

Communiqué

 

 

Face à l’inertie du gouvernement, les forces vives s’inquiètent à très juste titre de la détérioration de la situation financière de l’assurance maladie des Polynésiens. L’ajournement par le gouvernement de Gaston Tong Sang du plan préparé par l’ancienne ministre de la Solidarité a retardé d’au moins un an le retour à une situation saine.

 

 

Mais l’état des régimes de retraite des salariés est tout aussi alarmant en raison de problèmes structurels et de la récession économique qui conduit à la disparition de milliers d’emplois, donc de recettes de cotisations permettant de payer les pensions. Sans décisions rapides, la CPS sera dans l’impossibilité de verser les pensions de la tranche A au-delà de l’horizon 2013.

 

 

De plus la détérioration de la situation sociale pèse de plus en plus lourdement sur le régime de solidarité et nécessite une révision des dispositifs existants.  Ainsi l’ensemble de notre système social est remis en cause par la situation désastreuse de notre protection sociale.

 

 

Telle est la situation. Elle est grave et appelle des positions et des décisions fortes, consensuelles et courageuses.

 

 

Les questions relatives au contrat social polynésien concernent tout le monde et les élus du groupe IA ORA TE FENUA déplorent la monopolisation par un groupe politique d’un sujet bien trop important pour ne pas être partagé par l’ensemble des forces vives du pays.

 

 

Le groupe IA ORA TE FENUA, dont certaines des propositions sont reprises par les partenaires sociaux, se tient, en tout état de cause, à leur disposition, ainsi qu’à celle du ministère pour aider à leur conclusion. 

Groupe IA ORA TE FENUA

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article