Question Orale de Mme Algan, séance du 15 Octobre 2010

Publié le par RAUTAHI

Question Orale de Mme Emma ALGAN

A

Monsieur le Vice président,

Ministre de l’Aménagement et du développement des Communes, chargé des Affaires Foncières et des relations avec l’APF et le CESC,

Monsieur le Vice président,

Nous avons pu constater que, lors des Etats Généraux, la société civile a exprimé sa volonté de plus de visibilité à long terme dans les domaines de l’Aménagement et du Foncier. S’ajoutent à cela, les échéances de démilitarisation de terrains occupés par l’Etat, et l’urgence de réaménager ces espaces, d’une façon des plus harmonieuses et plus appropriée aux besoins de notre population.

Cette situation de réappropriation de sites représente pour notre pays, une opportunité à la fois sociale, culturelle et économique :

-          C’est en effet une occasion que celle de redécouvrir nos territoires et de les réutiliser,

-          et c’est une chance économique qui devrait permettre de repenser le développement de notre pays, de mettre en place des activités nouvelles adaptées à nos besoins.

Sur des espaces qui sont aux cœurs des villes jusqu’en bords de plages, il sera possible d’aménager parcs ou activités en phase avec notre mode de vie : En clair, nous avons la possibilité de donner un nouveau visage à l’agglomération polynésienne.

Il pourrait exister déjà des projets communaux pour une bonne utilisation de ces terrains. Cependant la politique du pays en matière de réaménagement des sites ayant appartenus à l’Etat ne nous est pas encore dévoilée. Vos réponses sur l’avenir de l’aménagement en Polynésie française sont des garanties de déblocages d’investissements, tant en créations de nouvelles zones d’activité, que pour la réalisation de programme de logements sur de nouveaux espaces.

Vous vous êtes rendu dernièrement à Paris, où vous vous êtes entretenu avec Messieurs Morin et Borloo, Ministre de la Défense et Ministre de l’Environnement. Ce fut l’occasion d’échanges sur le développement durable et sur le devenir des sites actuellement occupés par l’Etat.

Monsieur le Vice président, à l’issu de votre mission pouvez-vous éclairer notre assemblée

-          Sur la politique d’aménagement du pays envisagée dans la réappropriation de ces espaces rétrocédés par l’Etat,

-          la manière dont le gouvernement va-t-il coordonner des plans d’aménagements de façon harmonieuse avec les communes concernées ?

-          Les suites que vous comptez donner à ces différentes rencontres avec nos partenaires de l’Etat ?

Je vous remercie de votre attention,

 

Mme Emma Algan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article