Retour à Mamao Aivi chez les Tehaamoana

Publié le par RAUTAHI

Mamao Aivi en ébullition !

 

 

 

octobre-2010-0252.JPGMamao Aivi sous la houlette de papa Tetuanui est décidemment très actif. Après les rencontres du mois d’août (Cf CR du 23/09/10)et du mois de septembre (Cf CR du 30/09/10),  Jean-Christophe BOUISSOU et son équipe se sont de nouveau rendus dans le quartier Mamao Aivi chez mama et papa TEHAAMOANA. Et comme les autres soirs soirs, c’est sous les colliers de fleurs au son de l’orchestre Rautahi band emmené par l’irremplaçable papa TETUANUI que tout le comité accompagnant le président a été dignement accueilli.

 

Point de grands discours hier soir, mais de bonnes nouvelles annoncées par notre président. Au cours de la réunion du 23 août, les résidents du quartier avaient souhaité que soit aménagée une aire de détente pour notamment s’adonner à la pétanque. Eh bien ! sur intervention de Maina Sage, le ministre en charge des sports effectuera une visite des lieux afin de répondre à l’attente des résidents du quartier.

 

Jean Christophe en verve s’est également plu à évoquer le temps où, ministre en charge du logement, il avait arpenté ces lieux qu’il connaît bien ayant été l’initiateur des constructions à vocation sociale qui sont aujourd’hui occupées, ce dont il peut s’en rendre fier.

 

Pas de grands discours, disais-je, tout juste quelques interventions pour signaler la dégradation d’un talus surplombant l’habitation d’une enfant des TEHAAMOANA située en contrebas de celle de ses parents ; la dangerosité des fils électriques qui traînent à même le sol. La municipalité a été saisie par la famille mais rien n’a pour l’instant été fait. Ce problème n’est pas sans rappeler celui de la famille de papa TETAURU à Mahina (Cf CR du 15/09/10) où plus de deux mois après l’incendie de son fare, l’électricité n’avait encore pas été installée. Un seul coup de fil de notre représente à l’APF, Maina SAGE (encore !), a suffi à débloquer la situation. Ici aussi RAUTAHI « va secouer le cocotier » comme aime à le répéter notre président.

 

Autre sujet évoqué : l’accession à la propriété. Papa TEHAAMOANA a la chance que ses huit garçons travaillent. En réponse à une interrogation d’un de ses fils sur la question de savoir quels moyens le territoire peut offrir pour accéder à la propriété au travers des plans sociaux mis en place, Jean-Christophe BOUISSOU s’est attaché à expliquer :

 

1.    Le programme de construction de logements sociaux est en panne. Depuis 2004 et l’instabilité qui s’en est suivie, pas moins de neuf ministres en charge de la construction des logements sociaux se sont succédés. Cette situation malsaine n’a pas permis de mettre en place une politique cohérente dans ce domaine, aujourd’hui largement déficitaire en terme de construction immobilière. Il faut malgré tout encourager le Directeur actuel de l’Office dans l’effort qu’il réaliser pour venir en aide à cette population délaissée ;

 

2.  La nécessaire obligation de se prendre en mains. Le pays, les organismes financiers proposent des produits attractifs d’emprunts à des taux d’intérêt avoisinant 0% dans le cadre d’un PEL par exemple. Il exhorte les enfants de papa TEHAAMOANA qui travaillent tous à se regrouper pour élargir l’assiette ouvrant droit à des perspectives intéressantes auprès des banques, au travers d’une mutualisation des moyens financiers ;

 

3.   Enfin le Président a évoqué une disposition créée par lui à l’époque, consistant en le financement des collectifs sociaux. Cette aide permet aux familles qui souhaitent entreprendre un projet de construction de logements en commun de pouvoir bénéficier d’une participation financière des pouvoirs publics à hauteur de 45% du coût de la construction et de l’achat du terrain. Toutefois, JCB ne peut affirmer que ce dispositif est encore en place ou si des crédits dans ce domaine ont été consacrés par l’OPH ou le Pays.

 

Tels sont les principaux points abordés hier soir.

 

Les remerciements de papa TEHAAMOANA attestent s’il en est encore besoin, de l’intérêt à poursuivre dans la voie décidée par la Direction du parti. Rautahi est sur le terrain et cela durera de nombreux mois encore. En tout cas jusqu’au renouvellement de l’Assemblée et on l’espère de la classe politique toute entière.

 

Merci à la famille TEHAAMOANA.

 

Demain, jeudi 7 octobre, pas de parau parau pour cause de bureau exécutif à la permanence. En effet Rautahi se prépare au renouvellement de ses instances dirigeantes. Une conférence de presse sera proposée pour la semaine prochaine afin d’évoquer publiquement les modalités du renouvellement des instances dirigeantes du parti.

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article